ANTÓNIO DE SOUSA DIAS

Bio, works, projects, writings...

  • Aumentar o tamanho da fonte
  • Tamanho padrão da fonte
  • Diminuir tamanho da fonte
Entrada Tese Objecto Sonoro: Situação, Avaliação e Potencialidades
Sousa Dias, António, L'objet sonore: situation, évaluation et potentialités - Un paradigme pour la création d’outils de composition musicale (Objecto Sonoro: Situação, avaliação e Potencialidades - Um paradigma para a criação de utensílios para a composição musical). Tese de doutoramento: Université Paris VIII - Vincennes-Saint-Denis (École doctorale Esthétique, sciences et technologies des arts); Orientador: Prof. Doutor Horacio VAGGIONE
Resumo:
Nous proposons une étude sur les potentialités compositionnelles résultant de la conjonction de la notion d'objet sonore et du transfert progressif des technologies musicales vers le milieu numérique. Partant de l'objet sonore de Schaeffer et parcourant les écrits d’autres auteurs (Bayle, Smalley, Wishart), nous en arrivons au concept d'objet sonore numérique de Vaggione qui articule cette conjonction. Il en découle deux conséquences : la constatation de l'élargissement de l'écriture musicale et une attitude compositionnelle fondée sur l’idée de l’oeuvre comme le résultat d’une interface vers une base de données musicales (d’après Manovich). Nous décrivons enfin les logiciels et les œuvres qui nous ont permis d’aboutir à deux résultats concrets : un logiciel de gestion des patches externes (KITTy) et la musique pour un documentaire de création, Natureza Morta, dont l’existence n’auraient pas été possibles sans les réflexions et conséquences présentées.

Posição de Tese:

Ce travail propose une réflexion sur l’articulation des notions et concepts pour la caractérisation du sonore, ainsi que la conception et réalisation d’outils informatiques en vue de la composition musicale. Notre position est la suivante : l’objet sonore représente la nécessité d’aller vers la constitution d’un savoir symboliquement mémorisable (« stockable »), pour doter la matière sonore d’une dimension opératoire, et cette option, à l’heure actuelle, n’est possible qu’au travers du milieu numérique. Ainsi, les principaux aspects étudiés concernent la recherche du contrôle et l’obtention d’une attitude pertinente pour notre propre démarche compositionnelle.
Cette dissertation comporte trois parties. La première est dédiée à l’objet sonore et au milieu numérique.
À partir de la description de l’objet sonore schaefferien, nous abordons d’autres concepts en relation avec celui-ci ou qui, bien que portant le même nom, s’en éloignent, comme l'i-son (Bayle), la spectromorphologie (Smalley), la morphologie dynamique et le multiplex (Wishart), entre autres.
Puis nous présentons les caractéristiques du milieu numérique et les conséquences du transfert progressif des technologies musicales vers ce milieu.
Nous introduisons pour finir la notion d’objet sonore numérique de Vaggione et nous discutons les implications compositionnelles concernant l’usage de la notion d’objet sonore.
 
La deuxième partie est consacrée à deux conséquences choisies : le changement d’écriture et une métaphore compositionnelle. Nous nous intéressons d’abord à la transformation de l’écriture musicale en raison du déplacement de la partition vers le milieu numérique et de la redistribution du poids de ses différentes fonctions.
Nous exposons ensuite les motifs qui nous ont amenés à découvrir auprès des concepts issus des Systèmes de Gestion de Bases de Données Orientés Objet (SGBDOO) une métaphore compositionnelle malléable pour rendre compte de notre démarche. Celle-ci se fonde sur l’idée de l’oeuvre comme le résultat d’une interface vers une base de données musicales (d’après une définition de Manovich concernant les objets des nouveaux médias).
Deux potentialités découlent également de l’observation des SGBDOO : l’utilisation de concepts précis dans la programmation de nos propres logiciels et un autre regard sur les oeuvres d’auteurs où nous repérons des symptômes de cette métaphore (Mozart, Boulez, Stockhausen, Capdeville, Lima). Nous terminons cette partie en présentant deux projets : un essai de modélisation de deux extraits d’une oeuvre de Takemitsu et une étude en VRML (Harmonicos).
 
Dans la troisième partie de ce mémoire, nous décrivons les logiciels développés tout au long de notre travail de recherche et qui ont contribués, soit à la conception de KITTy, soit à la réalisation de la musique pour le film Natureza Morta - Visages d'une dictature.
Nous avons groupé ces logiciels de la façon suivante :
  •  
    • Logiciels du type sous-patch pour intégration dans d’autres patches. Leur fonction n’est pas la production d’un résultat musical, c’est-à-dire de sons ou de notes de musique.
    • Logiciels d’implantation de techniques musicales. Dans ce groupe, qui concerne soit l’adaptation de logiciels existants, soit la conception d’un logiciel nouveau, plusieurs cas de figure se présentent : implantation de techniques d’écriture au niveau de la notation, de la production du son et du contrôle sonore. Ceux-ci ont été programmés dans les environnements Max/MSP et OpenMusic.
    • Logiciels de gestion musicale. Programmés majoritairement en Max/MSP, nous rencontrons dans ces logiciels des préalables à la conception de KITTy.
    • Modélisations d’oeuvres ou d’extraits, soit pour une discussion portant sur l’aspect algorithmique, soit pour la colocation du problème de transfert technologique, en prenant des exemples chez Messiaen, Pousseur et Stockhausen.
    • Logiciels destinés à la récupération de certaines oeuvres ou aux cas spécifiques de transfert technologique. Nous présentons notre travail concernant la récupération de deux oeuvres de Peixinho, ainsi que la programmation de logiciels prenant comme cas d’étude une partie du travail de Risset.
    • KITTy, un logiciel qui permet, dans un environnement basé Max/MSP, la reconfiguration, l’échange de données et la liberté de configuration dans un seul environnement de composition. Ceci répond au besoin de reconfigurer un réseau de composition spécifique, même si nous continuons à devoir utiliser différents logiciels pour la circulation des données (textes, audio, midi, etc.).

 

Pour présenter notre parcours compositionnel, nous articulons l’ensemble de notre œuvre autour de nos dernières compositions. Bien que nos œuvres ne constituent pas l’objet de cette thèse, elles en représentent le fondement et la motivation, ce qui nous permet de donner à la création de la musique du film Natureza Morta un contexte. Nous l’exposons en trois volets :
  •  
    • les principaux problèmes de composition qui se sont toujours posés à nous ;
    • les solutions proposées par les œuvres aux problèmes étudiés, pendant la première partie de la thèse (1999-2002);
    • le projet final (2003-2005), constitué de quatre oeuvres articulant les conditions et les conséquences énoncées : Ressonâncias-Memórias (2003), Trois chansons Inachevées (2003), Réflexion faite... (2004) et Natureza Morta - Visages d'une dictature (2005).
 Enfin, nous décrivons deux nouvelles directions, conséquences de ce travail : la composition d’un cycle intitulé Va(lé)riations (dont nous présentons les deux premières oeuvres), ainsi que le projet de création et développement d’un outil d’assistance à la conception et à l’aménagement sonore d’espaces navigables (InstallaSon).
Actualizado em Domingo, 17 Maio 2009 22:07